Rechercher
  • Admin

Les plages d'Albufeira

La côte de l'Algarve comprend plus de 50 plages !

Toutes aussi magnifiques les unes que les autres

Autour d'Albufeira, nous en avons rencensé une quinzaine





BARRANCO DAS BELHARUCAS

Cette belle plage de Barranco das Belharucas n'est accessible en voiture qu'en suivant un chemin de terre défoncé, raviné qui laisse peu de chance de places de parking au final. On vous conseille donc en haute saison d'y venir depuis le Belvédère de Falésia, près de l'hôtel Riu Guarana puis de descendre par un chemin escarpé ou de tenter l'aventure en voiture en prenant ce chemin depuis le Caminho di Deposito, à l'est de Olhos d'Agua. Bande très fine de sable également fin qui donne une impression de crique, sans l'être vraiment car si la promenade est bloquée vers Olhos d'Agua on peut rejoindre les autres plages de Falesia en longeant le rivage. Deux restaurants, petite location d'engins flottants, de parasols... Une plage davantage pour les familles et la relaxation que pour le fun sportif ou festif. Mais c'est une très belle plage.

ALEMAES

Cette plage d'Alemaes d'Albufeira ne s'appelle pas "plage des Allemands" uniquement en raison du grand nombre de touristes en provenance de ce pays, mais parce qu'il existait jadis une usine de conserverie tenue par une famille allemande. Rarement vu une plage qui proposait un aussi grand nombre d'activités nautiques, davantage ludiques que sportives d'ailleurs car, hormis quelques paddles, aucun voilier ni surf à louer aux environs. Plutôt des bouées et parachutes tractés, bananes, flying fish, pédalos... Une plage davantage vouée aux jeunes qu'à la contemplation, même si sa largeur offre de grandes zones de tranquillité.

SANTA EULALIA

En bordure de la grande agglomération électrique d'Albufeira, la plage de Santa Eulalia fait figure de petit jardin préservé. Préservé car entouré de belles pinèdes et falaises de calcaire et argile. Certes elle est aussi entourée de résidences touristiques luxueuses mais celles-ci n'affichent pas un look tapageur et se fondent plutôt bien dans le paysage. C'est étonnant quand on connaît les ratés de la transformation du centre-ville d'Albufeira, passé de bourgade méridionale paisible à mini Las-Vegas criard. Les apports artificiels (pontons, restaurants de bois...) sur la plage-même ne retirent rien à sa beauté. Quant aux animations, elles sont grosso-modo les mêmes que sur les plages environnantes, avec cette restriction que le sable sec se réduit à un fin ruban à marée haute, ce qui limite les jeux de plage. En revanche, plusieurs petites criques s'offrent à qui veut y aller en bateau ou pédalo (2 à droite et 4 à gauche).

ROCHA BAIXINHA POENTE

On décrit la plage de Rocha Baixinha Poente (plage des Tomates) comme "plage jeune" en raison de ses fans de kitesurf et de surf mais aussi de ses fiestas sur la plage ou au bar local. Si la population nous a effectivement parue jeune, nous n'avons pas observé de surf ni de fiestas qui se prolongent paraît-il très tard. En revanche, le vent est constant et les vagues fréquentes, ce qui est favorable aux pratiques de glisse, et attire donc la jeunesse. L'éloignement, la difficulté d'accès expliquent peut-être aussi les fiestas nocturnes. La réputation de beauté des plages d'Albufeira commence ici à se justifier. Attention, pour venir, il faut venir depuis Aldeia das Açoteias et suivre les panneaux (bien visibles). La route goudronnée devient chemin de terre sur 1 km. Il n'existe qu'un parking payant ou alors se garer très très loin. On l'appelle aussi "plage des Tomates" en raison des cultures en arrière-plage.

OLHOS D'AGUA

Pourquoi les villages de pêcheurs donnent-ils souvent les plus jolies plages ? C'est encore le cas avec cette vaste crique d'Olhos d'Agua qui doit son nom (Olhos d'Agua) aux sources d'eau douce qui jaillissent à l'extrémité est de la plage (à marée basse seulement) et font comme des yeux couleur d'eau. Les falaises et pitons calcaires teintés d'ocre, le vert des pins parasols, le bleu-et-blanc des parasols, des barques et anciennes maisons de pêcheurs, l'ambiance village, les commerces, la descente des barques à la mer... Tout cela donne un spectacle permanent qui se suffit à lui-même et rompt avec la monotonie des rivages rectilignes. Pas d'activités extraordinairement originales ici. On ajouterait bien : pas besoin. Une plage où on peut rester plusieurs jours sans se lasser.

FALESIA

Six kilomètres de sable fin pour les deux plages nommées "Falésia" : Falésia Alfamar et Falésia Açoteias (les photos concernent cette dernière). Les couleurs et hauteur des falaises donnent à ces plages un cachet unique. Ocre rouge marbré de blanc qui tranche avec le vert des pins. Si la bande est longue, elle est étroite, ce qui donne parfois une impression de plage bondée. Mais il suffit de s'éloigner un peu pour retrouver une certaine intimité. Concernant les activités, on trouve pédalos et canoës à louer, mais pas d'engins de glisse. C'est dommage pour le kitesurf car les conditions y sont favorables. Quant à la gastronomie au petit bar en hauteur, il faut se contenter de plats industriels réchauffés. Les yeux se régalent ici davantage que le ventre.

SAO RAFAËL

Pour ceux qui désirent des endroits assez abrités du regard, où la mer et la pierre jouent à cache-cache, les criques de Sao Rafaël sont pour vous. Elles ne sont pas si courantes en Algarve ces criques peu peuplées. A part la plongée, la varappe ou le farniente, peu d'activités possibles, mais la sensation d'avoir un lieu privilégié (presque) pour soi. On y a aperçu quelques nudistes. Pour y venir il faut prendre la direction de la plage Manuel Lorenço. Au parking, prendre le sentier de droite et se repérer à l'antenne-relais. En fait, nous avons confondu les deux plages, et raté celle de Lourenço, plus équipée.

DOS SALGADOS

La plage de Dos Salgados (Praia dos Salgados) est une immense plage, la plus orientale d'Albufeira, située à la coïncidence d'une grande zone résidentielle, d'un golf et d'une zone naturelle préservée (jusqu'à quand?) autour d'une belle lagune. Littoralement parlant, elle se situe entre la grande plage de Galé et la Praia Gran située à Armaçao de Pêra. En tout 4,5 km de sable continu ! Même si les immeubles de la résidence sont en retrait, on craint un peu pour la zone naturelle existante, car la présence d'un golf à côté est souvent prétexte à projets immobiliers. C'est une plage faite pour les marcheurs, de l'eau à mi-mollets pour soulager les jambes lourdes. Et si les jambes vous frétillent vous pouvez pratiquer paddle, pédalo, planche, kayak... Et même baignade en tiralo pour ceux dont les jambes ne répondent plus. Surf et kite trouvent ici des conditions moyennes. Quant à la lagune, elle est interdite. Pour venir on peut se repérer au golf de Salgados, mais la plage est bien indiquée.

OURA

"Praia da Oura" signifie "Plage d'or" et, si on n'y trouve pas de métal précieux, on y croise une certaine jeunesse dorée, en plus de nombreuses familles. Plage jeune, plutôt branchée, sans doute la plus d'Albufeira. Les alignements de bars, commerces et tentations diverses attirent ici un public pour qui la contemplation et la solitude ne semblent pas être les priorités. Cela dit, c'est aménagé avec beaucoup de goût et couleurs : palmiers et pins, parasols rouges et orange, immeubles plutôt stylisés se mêlent avec bonheur aux falaises ocrées. De nombreux services sont disponibles : bouées ou parachutes tractés, pédalos, tiralos, scooters... D'autant que, excepté à marée haute, une autre plage est accessible à pied sur la gauche (Oura Leste). Ce qui promet de belles promenades à pied, ou découvertes de criques par la mer. Les points de location ne manquent pas. Les sports ne glisse en revanche sont inadaptés ici. Attention, parking très limité.

AVEIROS

La crique d'Aveiros à Albufeira est une crique fermée, d'accès difficile, non pas qu'il soit physiquement difficile d'y parvenir mais parce que rien n'est fait pour encourager la venue : défaut de signalisation et cul-de-sac dissuasif. En fait, il faut prendre la rue Vasco de Gama et, au rond-point, prendre la rue dos Aveiros, en face de la résidence-hôtel Agua Viva. Ne vous laissez pas impressionner par l'absence d'issue, de panneau, ni par la barrière, il faut longer la résidence privée qui fait tout pour décourager le passage, pourtant autorisé. On a vu plusieurs personnes un peu timides faire demi-tour. De fait, un escalier (privé celui-là) descend des résidence alentours. Or, aucune plage n'est privée au Portugal et il doit toujours y avoir un accès. En résumé l'ambiance est un peu confinée, un peu chicos. Mais l'endroit n'en perd pas son charme. Une partie est rocheuse, l'autre en sable. Les parasols de concession laissent peu de place aux autres, mais on peut prendre ses libertés sur le plateau calcaire, voire s'aventurer sur le sentier côtier vers l'ouest à travers une falaise qui recèle quantité de galeries, grottes et gouffres.

EVARISTO

La plage do Evaristo à Albufeira est une petite crique rocheuse et sableuse encastrée entre des falaises de faible hauteur. L'ensemble étant encadré par une végétation fournie où prédomine la soude marine, qui résiste à l'air salin et aux embruns. La présence d'algues donne un léger parfum marin pas désagréable du tout. La plongée avec bouteille ou en apnée est conseillée en raison de la limpidité des eaux et de la vie sous-marine qui pullule à la faveur des roches immergées. Crique où on se sent en famille, comme dans un cocon. Les activités organisées ne sont pas nombreuses mais les lieux permettent à l'imagination de les inventer, notamment en ce qui concerne les enfants.

PESCADORES ET PENECO

Elle a bien changé la plage des Pêcheurs ! La plage de Pescadores à gauche, la plage de Peneco à droite, ces deux plages sont cernées d'un amphithéâtre de bâtisses dont on devine pour certaines qu'elles ont en effet été maisons de pêcheurs. Les autres essaient d'imiter tant bien que mal. Cela donne une plage urbaine plutôt chaleureuse et humaine. Avec des aménagements modernes, comme cet ascenseur design (côté Peneco) qui fait descendre directement sur le sable depuis les résidences perchées sur la falaise. Très fréquentée, cette plage de ville permet de pratiquer quantité de sports ludiques (parachutes, bouées, bananas tractés, plateforme flottante...). La place d'entrée est vouée au skate, rollers mais aussi aux bars et restaurants. Une plage dynamique donc, à éviter si on préfère se reposer. Ce n'est pas vraiment l'endroit. Attention, places de parking difficiles à trouver. En revanche, on peut venir en petit train ou en "rickshaw", ces petits véhicules à trois roues pas très chers. Une station se trouve entre ici et la plage d'Inatel.

CASTELO

La crique de Castelo à Albufeira est une plage triangulaire coincée entre de hautes falaises de calcaire déchiquetées, dont certaines ont des crêtes qui font penser à des créneaux de château-fort. D'où le nom de la plage. Cette dentelle de calcaire tailladée par la mer dessine des criques, des recoins, des écueils où une eau émeraude vient se perdre. Cette crique est réputée tolérer le naturisme, même si nous n'avons pas croisé beaucoup d'adeptes. Castello fait partie des très nombreuses criques à l'ouest d'Albufeira qui ont un petit air sauvage et tranche très fort avec l'agitation commerciale du centre-ville. Seulement ici, les services rendus sont assez loin des plages réellement sauvages. Notamment le restaurant.

GALE

La plage de Galé (Leste) à Albufeira est une très vaste plage à l'extrémité est de la baie d'Armaçao de Pêra. Sur sa partie gauche elle est encore parsemée de roches calcaires qui servent d'abris et de reliefs sur le sable ou dans l'eau. Le rivage est ensuite très rectiligne. Un grand nombre d'activités ludiques sont proposées : jetskis, pédalos, parasail, tous objets flottants tractés par bateau et même, plus sensationnel, des propulseurs aquatiques qui permettent littéralement de s'élever seul au-dessus des eaux. Plus classiquement sportif, on peut louer des paddles et il existe une école de surf, active surtout en moyenne saison. Mais on peut louer des planches à tout moment. Le vent est bon également pour le kitesurf. Pour la relaxation, il suffit de marcher un peu, le plus loin du centre et si ce n'est pas la solitude en août, on évite au moins la promiscuité. Il existe trois parkings, certains assez lointains mais qui rejoignent la plage par des passerelles de bois. Vu l'affluence, il est recommandé de venir tôt, en saison. Ou alors tard.


Et aussi : Praia da Senhora da Rocha

gif

Petite plage avec un très bon restaurant. Le poisson arrive directement des pêcheurs basés sur la plage On peux rejoindre la plage de Praia Nova par un petit tunnel creusé dans la roche Chapelle chrétienne à voir






logo_edited.png

Bienvenue au Portugal